Sakura au temple Rokkaku-do

Les cerisiers en fleurs sont largement admirés au siège de l’école Ikenobo, au temple Rokkaku-do. C’est également le moment de la deuxième grande exposition annuelle qui a lieu durant 4 jours permettant d’admirer les compositions des professeurs et des élèves du centre de formation d’Ikenobo.

senko-8906295
Rikka Shimputai de Senko Ikenobo

La cour du temple est parsemée de pétales de sakura : les petits Kitamuki Jizo et le heso-ishi, la pierre qui indique le centre de la ville de Kyoto, en sont recouverts.

Rokkakudo est aussi connu par ses pigeons, et les petites figurines du printemps, alignées sur tout le pourtour du temple, répondent aux couleurs des cerisiers environnants.

IMG_4036-Edit

À la fin de la floraison, les tourbillons de pétales offrent probablement la meilleure incarnation du concept esthétique et spirituel Mono no Aware, 物の哀れ : la sensibilité pour l’éphémère, l’empathie envers les choses ou la beauté du caractère éphémère de la vie, traditionnellement représentée par le printemps japonais, aussi court que spectaculaire.

mononoaware-8906343-2.jpg

Enfin, notons que le shoka de sakura fait partie des denka, des shoka tradionnels avec leurs propres règles (comme érable, feuille de bananier, lotus, narcisse, rhodea, une seule fleur de camélia, pivoine arbustive …). Le cerisier est souvent complété par le pin, tous les deux réciproquement mis en valeur,  afin de créer le contraste entre l’éphémère et la stabilité. Cela s’applique également au style rikka.

spring05